Un succès face à la pandémie – Over the blues

Un an après, le récit d’une magnifique aventure solidaire et les clés de sa réussite

Mars 2020. « Nous sommes en guerre ». C’est la débâcle et les hôpitaux manquent de tout.

Deux femmes, émues par l’appel des soignants, créent un réseau de confection artisanale de sur-blouses médicales, dans des draps recyclés, sur un concept simple « zéro euro, zéro égo ».

En deux mois, de Bayeux à Marseille, d’Arcachon à Metz, ce sont plus de 4.000 bénévoles qui sont mobilisés dans 210 villes en France en distribuant gratuitement 42.000 sur-blouses à près de 400 établissements de soins.

Les médias s’emparent de cette aventure positive, solidaire, bénévole et écoresponsable.

Au-delà d’une magnifique épopée, née d’un inimaginable élan de solidarité, ce livre retrace la genèse de l’aventure, sillonne la France au travers des nombreux témoignages et explique les raisons de ce succès. Il répond à la question si fréquemment posée : « Comment ont-ils réalisé l’impossible »

UNE MOBILISATION EFFICACE ET RAPIDE

Le cri d’alarme lancé le 27 mars 2020, par un EPHAD et 2 hôpitaux de Versailles pour confectionner des sur-blouses a déclenché un formidable élan de solidarité.

Pour y répondre, « L’Atelier Aude de Montille », spécialisé dans la confection de robes de mariées, a créé dans l’urgence un patron simple, validé par plusieurs établissements de santé, pour coudre un modèle unique de sur-blouses réutilisables. Odile de Ruffray, restauratrice de monument, agite ciel et terre pour mobiliser efficacement son réseau.

L’auteur :

Xavier de Montille

« Spécialiste de l’animation de réseaux, Xavier de Montille, 49 ans profite de la crise sanitaire pour se consacrer à une action caritative en lançant le réseau solidaire Over the blues, avec Aude de Montille, son épouse, et Odile de Ruffray.
 
Avec l’aide de nombreux bénévoles, Xavier se lance dans l’écriture de son premier livre, avec la rédaction de l’histoire incroyable de ce succès national et poursuit son engagement solidaire en encourageant l’éditeur à bien vouloir verser directement les droits d’auteur à l’association Over the blues. »

Sources et informations complètes : Over The Blues

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.