1 février 2023

Reservistes.fr

Les réservistes opérationnels de la gendarmerie

La police de Montpellier forme ses futurs réservistes

douze réservistes à apprendre les bases du métier © Radio France - Adèle Chiron

La police forme actuellement des réservistes pour renforcer sa présence sur le terrain.  L’objectif est d’en recruter 30.000 d’ici 2030 dans toute la France.  En ce moment  à Montpellier, ils sont douze à se former au métier.

Ils et elles font partie des premières promotions de la “réserve opérationnelle” de l’Hérault. À l’image de la gendarmerie, la police nationale ouvre désormais ses rangs aux civils. À Montpellier, pour ce mois de janvier, la deuxième vague de réservistes est en train de se former. Durant quatre semaines, des hommes et des femmes de tout âge et de différents milieux apprennent les bases du métier de policier.

Ouassim, 21 ans, fait partie des futurs réservistes à Montpellier. Il est étudiant pour devenir pilote de ligne. Au stand de tir, il apprend d’abord à manipuler une arme à vide, puis avec différents exercices à balles réelles. “J’ai déjà une expérience dans la réserve de la gendarmerie alors le maniement de l’arme, je connais déjà les bases”. Pour l’étudiant, être réserviste, c’est avant tout un devoir citoyen :“c’est le besoin d’être utile constamment, et puis dans la police nationale, il y a des opportunités d’évolution, c’est ça que j’aime dans ce métier”. Parmi les douze volontaires il y aussi deux femmes : Lisa, étudiante, et Mathilde, 43 ans, travaille dans un centre pénitentiaire.

Le rôle des réservistes

Quel sera le rôle et les prérogatives de ces policiers réservistes venus de la société civile ?

Suite…

Source et intégralité de cet article : francebleu.fr

Par : Adèle Chiron France Bleu Gard Lozère

Photo : © Radio France
Adèle Chiron