26 janvier 2022

Réservistes Gendarmerie

Citoyens, pour la patrie, l'honneur et le droit.

Comprendre le Covid-19

Comprendre le Covid-19
Comprendre le Covid-19

L’origine du virus

Comprendre le Covid-19 – Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau coronavirus, nommé SARS-CoV-2. La maladie provoquée par ce coronavirus a été nommée Covid-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS. Depuis le 11 mars 2020, l’OMS qualifie la situation mondiale du Covid-19 de pandémie ; c’est-à-dire que l’épidémie est désormais mondiale.

Les coronavirus sont une famille de virus qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des coronavirus) à des pathologies plus sévères (comme les détresses respiratoires dues au MERS-CoV, du SRAS-CoV ou de la Covid-19).

Le SARS-CoV-2 est un virus dangereux parce que :

  • il est très contagieux : chaque personne infectée va contaminer en moyenne 3 personnes en l’absence de mesures de protection ;
  • une personne contaminée mais qui ne ressent pas de symptômes peut contaminer d’autres personnes.

Les symptômes

Le Covid-19 peut se manifester par :

  • la fièvre ou la sensation de fièvre (frissons, chaud-froid) ;
  • la toux ;
  • des maux de tête, courbatures, une fatigue inhabituelle ;
  • une perte brutale de l’odorat (sans obstruction nasale), une disparition totale du goût, ou une diarrhée ;
  • dans les formes plus graves :difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une hospitalisation en réanimation voire au décès.

La transmission

La maladie se transmet par des sécrétions minuscules : il s’agit de sécrétions invisibles qui sont projetées au cours d’une discussion, d’éternuements ou en toussant. Les postillons peuvent se déposer sur les mains et sur les objets.

Un contact étroit avec une personne porteuse de la maladie, qu’elle ait des symptômes ou pas, est la principale forme de transmission de la maladie : notamment lorsqu’on habite ou travaille avec elle, qu’on a un contact direct à moins d’un mètre dans une discussion, une toux ou un éternuement, sans mesures de protection.

Le contact avec des mains non lavées ou des surfaces souillées par des gouttelettes est également à risque de contamination.

La maladie se transmet :

  • par projection de minuscules sécrétions contaminées par une personne porteuse : en toussant, éternuant ou en cas de contacts étroits en l’absence de mesures de protection (distance physique, gestes barrières, port du masque).
  • par contact direct physique (poignée de main, accolade, bise…) entre une personne porteuse et une personne saine. Le virus est transmis à la personne saine quand elle porte ses mains à la bouche ;
  • par contact indirect, via des objets ou surfaces contaminées par une personne porteuse. Le virus est ensuite transmis à une personne saine qui manipule ces objets, quand elle porte ses mains à la bouche ;
  • par l’air, essentiellement dans un espace confiné.

Ainsi se protéger et protéger les autres c’est : aérer régulièrement les pièces où l’on vit, respecter les mesures de distanciation physique, porter le masque dans les situations à risque, appliquer strictement l’hygiène des mains ainsi que toutes les mesures barrières.

Plus d’informations sur les gestes barrières

Le dépistage

La stratégie de dépistage des autorités sanitaires


Les tests virologiques (RT-PCR) sont effectués dans des centres de dépistage dont la liste est disponible sur le site Internet sante.fr ou sur le site de votre Agence régionale de santé.
 

  • Vous pouvez bénéficier d’un test de dépistage, à votre demande et sans prescription médicale, sans même présenter de symptômes. Depuis le 15 octobre 2021, les tests RT-PCR ne sont plus systématiquement pris en charge par l’Assurance maladie. Si ceux réalisés dans un but de dépistage demeurent pris en charge, tel n’est pas le cas des tests réalisés en vue d’obtenir un « pass sanitaire ».
  • Si vous avez été identifié comme cas contact : Les personnes ayant un schéma vaccinal complet et n’étant pas immunodéprimées ne sont pas soumises à l’obligation d’isolement. Ces dernières doivent toutefois respecter certaines règles sanitaires pour briser les chaînes de transmission de la Covid-19. Pour les autres, l’isolement est de 7 jours après le dernier contact avec la personne infectée. 
  • Certains publics peuvent également être ciblés dans le cadre de campagnes spécifiques de dépistage : personnes fragiles, habitants d’une zone ou d’un département où le virus circule plus activement, résidents de structures d’hébergement collectif et personnels exerçant dans ces structures en cas de premier cas confirmé, territoires identifiés comme vulnérables en raison de leur densité ou de l’éloignement de l’accès aux soins.

Pour les patients positifs, la durée d’isolement est de 10 jours.
 Tester-Alerter-Protéger

Les traitements

État des recherches sur les traitements

Les patients infectés par la Covid-19 bénéficient aujourd’hui de traitements symptomatiques, c’est-à-dire visant à soulager les symptômes.
Il existe des traitements spécifiques validés ou en cours d’études contre le virus. Si vous êtes une personne à risque d’avoir une forme grave parlez-en à votre médecin.

 

La recherche

Organisation de la recherche autour du virus en France


Le monde de la recherche est mobilisé :

  • la France est le seul pays européen à avoir initié un programme de recherche clinique sur la COVID-19 dès le 22 mars 2020. Des équipes travaillent sur plusieurs pistes de traitement à Paris, Marseille ou encore Lyon ; les protocoles ont commencé. C’est la première fois que la communauté scientifique française mène un effort de recherche d’une telle ampleur, en temps réel, au cours d’une épidémie ;
  • de nombreux programmes français et européens et des essais cliniques sont en cours afin d’améliorer le diagnostic, la compréhension et la prise en charge de cette maladie ;
  • la France participe activement aux initiatives mondiales de recherches scientifiques. Tous les travaux sont mis en ligne en code source ouvert et en libre accès pour partager le maximum de données scientifiques.


Afin de soutenir l’effort de recherche :

  • les ministères des Solidarités et de la Santé, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’Agence Nationale de la Recherche, l’INSERM… sont mobilisés ;
  • 8 millions d’euros ont été débloqués par les ministères en soutien et à la coordination de la réponse scientifique à la propagation du virus ;
  • un fonds d’urgence de 50 millions d’euros pour lutter contre l’épidémie ainsi que le réinvestissement de 5 milliards d’euros supplémentaires dans la recherche sur les dix prochaines années a été annoncé par le président de la République.


Vaccins

L’ensemble des pays européens ont débuté simultanément leur campagne de vaccination le dimanche 27 décembre. En France, la priorité a été donnée à la vaccination des personnes vulnérables, les plus à risque de développer des formes graves de la maladie, ainsi que des professionnels de santé. Depuis, la campagne de vaccination monte graduellement en puissance au fur et à mesure de l’arrivée des doses, comme dans les autres pays européens.

Depuis le 31 mai, toutes les personnes de 18 ans et plus sont éligibles à la vaccination.

Depuis le 15 juin, toutes les personnes de 12 ans et plus sont éligibles à la vaccination.

Pour rappel, vous pouvez prendre rendez-vous :

  • En ligne, directement sur les sites de prise de rendez-vous ou via le site www.sante.fr (7 j/7 et 24 h/24).
  • Par téléphone, directement auprès des centres de rendez-vous ou via le numéro vert national (0 800 009 110)
  • Via les dispositifs locaux mis à disposition pour aider à la prise de rendez-vous, comme les plateformes téléphoniques départementales ou régionales.

Le point sur les vaccins contre la Covid-19

Source de l’article et informations complètes : GOUVERNEMENT.FR


Ce site est financé par vos clics sur les annonces…

Vous pouvez nous encourager et contribuer gratuitement. Si vous souhaitez nous aider cliquez sur l’annonce qui suit.

Merci à vous !